3 C
Boulogne-Billancourt
18 novembre, 2019,

l’AMAP en quelques lignes

Résolument basées sur une conception de partage, les AMAP, est l’acronyme de Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne, visent à une transformation sociale et écologique de l’agriculture et de notre rapport à l’alimentation en générant de nouvelles solidarités.

Elle naît de la rencontre d’un groupe de consomm’acteurs (amapiens) et d’un paysan (éleveur, maraîcher…) prêts à s’engager mutuellement autour d’un contrat respectant la charte nationale. Elle correspond à un esprit qui se décline en principes et règles de fonctionnement… avec des souplesses possibles : chaque AMAP est unique mais toutes ont un socle commun que constitue la Charte Nationale des AMAP. Elles sont des alternatives concrètes qui émergent de la société civile.

Les AMAP se sont créées en France sur des modèles qui existaient déjà dans d’autres pays (USA, Canada, etc.), eux-mêmes inspirés des Teikei japonais.

Il s’agit d’un système basé sur l’engagement mutuel d’un producteur et de consommateurs organisés en association loi 1901 (de fait ou déclarée en préfecture). C’est donc une forme de vente directe.

Le partenariat entre amapien-ne et paysan-ne se base sur ces 5 principes :

-Une démarche d’agriculture paysanne
-Une pratique agro-écologique
-Une alimentation de qualité et accessible
-Une participation active dans une démarche d’éducation populaire
-Une relation solidaire contractualisée sans intermédiaire

En savoir plus, vous pouvez lire notre guide de l’adhérent et la charte en 10 mots.

Alors prêt à nous rejoindre ?