La cantine de l’école Saint-Exupéry a tout bon en intégrant du bio au menu

338

Le bio est présent dans les assiettes des écoliers du Touquet depuis plusieurs années. Mais la volonté municipale est d’accroître cette proportion, et surtout de privilégier les circuits courts. Nous sommes allés tester un repas 100 % bio à l’école Antoine de Saint-Exupéry. Alors, verdict ?

Premier constat : les élèves d’aujourd’hui sont familiarisés avec le bio. Les plus grands savent bien qu’il s’agit d’une agriculture qui bannit les pesticides et certains d’entre eux en mangent aussi à la maison. Deuxième constat : le repas que nous partageons ce jour-là avec l’équipe enseignante et les enfants est très bon. Bien loin de nos propres souvenirs de « cantoche » à l’école primaire. Il faut dire que la soupe de légumes a été entièrement faite « maison » par le chef. Il n’y a guère que la soupe tomates-vermicelles qui soit industrielle. Et le goût est plus qu’au rendez-vous. Les élèves sont d’accord avec nous. Impossible de mentir d’ailleurs, tous les bols sont vides.

« Dans le nouveau marché de la restauration collective de la ville, 50 % des produits doivent venir des circuits courts et 20 % de l’agriculture biologique. »

Dans ce réfectoire, il y a un repas bio de l’entrée au dessert de temps en temps, et des fruits et légumes cultivés sans pesticides selon les arrivages du prestataire Api restauration. «  Dans le nouveau marché de la restauration collective de la ville, 50 % des produits doivent venir des circuits courts et 20 % de l’agriculture biologique, précise Rebecca Maryssen, chargée de ces questions à la ville. Notre but, c’est de favoriser le plus possible l’agriculture locale, dans un budget contraint.  »

«  C’est marrant parce que du coup, on revient à des choses qu’on ne faisait plus du tout, fait remarquer Dominique Douchin, le directeur de l’école Antoine de Saint-Exupéry. Le chef fait de la langue. Les enfants, soit ils adorent, soit ils détestent. Il y a aussi des légumes anciens, comme des panais.  »

Un fruit au goûter

L’école est fréquentée par 233 élèves. Les trois quarts mangent à la cantine. De nouvelles habitudes alimentaires sont prises dans le self, mais aussi dans la cour de récréation, avec notamment la distribution d’un fruit au goûter.

«  Le prochain grand chantier, ce sera la lutte contre le gaspillage, poursuit le directeur. Apprendre aux enfants à se servir selon leur appétit par exemple.  » Déjà, les élèves débarrassent leurs assiettes. Un premier moyen de prendre conscience de ce qu’ils jettent.

Source : La voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/270063/article/2017-11-21/la-cantine-de-l-ecole-saint-exupery-tout-bon-en-integrant-du-bio-au-menu#