16.7 C
Boulogne-Billancourt, FR
22 avril, 2018,

PRESENTATION

De quoi s’agit il ?
Une Amap c’est plusieurs choses: la volonté de manger mieux, de promouvoir une agriculture pérenne économiquement, socialement et écologiquement, la volonté de retisser un lien entre un agriculteur et des citadins. Toutes ces motivations conduisent à la création d’une association entre un producteur et des « consom’acteurs » dans une même région pour la distribution de paniers de fruits et légumes biologiques.

Oui, mais AMAP ça veut dire quoi ?
Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Ce terme fait référence à un concept né au Japon puis aux Etats-Unis et maintenant formalisé un peu partout dans le monde. Une AMAP répond ainsi à des principes pour remplir des objectifs. En France le développement des AMAP est coordonné par une association « Alliance Paysans Ecologiste Consommateurs » qui a déposé le sigle et a défini un cahier des charges à respecter pour utiliser ce sigle. Vous pouvez vous renseigner sur les Amap sur le site national des AMAP (http://www.reseau-amap.org/) ou sur celui de la section régionale d’ile de France (http://www.amap-idf.org/)

Vous avez donc trouvé un agriculteur ?

Oui, il s’appelle Nicolas LEGLISE  et cultive 30 variétés de légumes et de fruits rouges sur un peu plus de 2.84 ha, 1160m² de serres froides à Monnai (61 – Ornes). C’est l’agriculteur qui s’installe en maraichage (voir Nos Produteurs). Il produit des produits biologiques (label AB Agriculture biologique).

Et aussi un producteur de fruits ?

Tout à fait. Il s’agit de la maison Gaillard, arboriculteur depuis 1964 et en reconversion biologique. Leur exploitation est située sur le plateau des Alluets-le-Roi dans le prolongement de la plaine de Versailles à une vingtaine de kilomètres de Paris. Ils exploitent une vingtaine d’hectares destinés aux productions traditionnelles de la région: poires, pommes, framboises, cerises, prunes, fraises…

Et également des oeufs bios et frais ?
Oui, Les Poulettes de Mirbel, depuis maintenant plus de 10 ans élève des poules pondeuses sous le signe de l’agriculture biologique. Ils effectuent eux-mêmes toutes les manipulations des produits (conditionnement, marquage et emballage) pour nous assurer une qualité et une fraicheur irréprochable !

Et un producteur de champignons ?
Notre producteur est Angel MOIOLI qui perpétue la tradition de la culture de champignons depuis 1994. Au cœur d’une des anciennes carrières de pierre de la commune, poussent, sur une surface de 1 500 m2, des champignons de Paris blancs et blonds, des pieds bleus, des pleurotes et des lentins de chêne. Sa production est en BIO.

L’Amap de Boulogne-Billancourt c’est quoi ? c’est qui ?
C’est la première Amap sur la commune de Boulogne-Billancourt, une association loi de 1901 qui adhère à la charte des Amap et qui se propose d’organiser la distribution des paniers dans la ville.

Comment je fais pour en être?

Comment je m’inscris?

Sous souhaitons toujours accueillir de nouveaux adhérents qui sont désireux de participer à un mieux vivre et à un mieux être….pour des questions d’organisation, il est complexe d’organiser des adhésions tout au long de l’année cependant vous pouvez nous faire parvenir votre candidature au moment des renouvellement annuels avant le mois de novembre.
Vous pouvez également proposer de devenir intermittent de l’Amap (à savoir récupérer occasionnellement un panier quand un adhérent est absent) en vous inscrivant sur une liste d’attente. Pour cela envoyez un email à amapboulogne@gmail.com

C’est tout ?

Non, vous devez aussi signer un contrat d’engagement vous liant avec de nos producteurs. Cela lui permet d’asseoir la relation sur des bases solides (contractuelles) et de formaliser son travail auprès de l’Etat et des assurances.

Quelle est la période d’engagement ?
Les contrats sont sur une année. En cas de force majeure il est évidemment possible de mettre fin au contrat.

Quel est le prix de l’adhésion à l’association ?

Il a été fixé à 15 euros depuis 2016. (il peut évolué ou diminuer).

Comment se font les règlements des paniers
 ?
Nous payons tous nos paniers d’avance. Les chèques sont remis chaque trimestre au trésorier et ensuite encaissés au fur et à mesure par le producteur.

Comment tout cela fonctionne dans la pratique?

Comment ça marche ?
C’est très simple, tous les mardi soir de 18h30 à 20 heures, vous venez chercher un panier de légumes et une fois tous les 15 jours ce panier la distribution est complétée par un panier de fruits, des oeufs et des champignons selon vos engagements et le calendrier établi.

Combien ça coûte ?
Le panier de légumes coûte 16 € et celui de fruits 11,10 euros. Les oeufs sont à 2,20 la demi douzaine et la livre de champignons est à 4€.

C’est cher ?

C’est peut-être un peu plus cher qu’au marché (et encore!) mais ce sont des produits issus de l’agriculture biologique. C’est meilleur et c’est plus frais…Et bien plus…

Qu’est-ce qu’il y a dans le panier ?
La composition dépend bien évidemment de la saison. Il y a donc des légumes de saison et des fruits rouges au printemps et en été. Par contre, Alain fait son possible pour maintenir une certaine diversité et donc au moins 4 ou 5 légumes différents chaque semaine.
Pour les fruits, toute l’année des pommes et des poires et en été des fruits rouges.

Comment se passent les distributions?
Les producteurs nous livrent les légumes et les fruits en cageot et chacun pèse ses légumes et constitue son panier (pensez à amener un sac on ne vous donnera pas de sacs plastiques).

Et si je suis absent ?

Vous pouvez envoyer quelqu’un à votre place pour récupérer votre panier à condition de prévenir les responsables de la distribution du jour.Si personne ne vient le panier est récupéré et donné à une association caritative de Boulogne-Billancourt qui s’appelle l’Entraide. Il est perdu pour vous.

Qui fait la distribution ?
C’est vous ! Pas à chaque fois. Les équipes sont constituées sur la base du volontariat à tour de rôle. Vous ne serez pas sollicités plus d’une fois tous les 3 mois.

Ca se passe où ?

La distribution à lieu pour 2018 dans l’ancienne maison du gardien au Square Leon Blum.

Facebook